poulailler fait maison

Construire un poulailler fait maison ne présente que des avantages. En plus de vous épargner quelques centaines d’euros, cela vous permettra d’avoir un espace qui répond correctement aux besoins de vos gallinacés. De ce fait, quelles sont les étapes à suivre si vous voulez construire vous-même un poulailler ?

Ce qu’il faut savoir avant de construire un poulailler fait maison

Nul besoin d’avoir des compétences particulières pour construire un poulailler fait maison. Le tout est de disposer d’une solide connaissance en bricolage, avoir une idée du type de poulailler à construire en fonction de vos besoins et ceux de vos gallinacés. Mais aussi de préparer en amont les accessoires et les matériaux nécessaires à la construction tout en répondant aux questions de praticité et de confort. Tels sont les premiers conseils pour construire un poulailler fait maison.

Néanmoins, sachez que le poulailler en question doit être résistant, aéré et nettoyé régulièrement. En premier lieu, ce logement pour poules doit être pratique, car elles sont amenées à y vivre constamment. Il le doit aussi pour l’aviculteur afin qu’il puisse l’entretenir sans difficulté. Par conséquent, il doit être facile d’accès pour ramasser les œufs. Deuxièmement, un poulailler doit être confortable et doit disposer des accessoires nécessaires pour le bien-être des animaux. Au minimum, abreuvoir et mangeoire doivent y figurer en fonction du nombre de poules.

Prendre compte des besoins des gallinacés, une étape-clé pour réussir la construction d’un poulailler

L’espace que vous allez mettre à disposition de vos poules doit leur convenir et répondre parfaitement à leur besoin. D’ailleurs, tout doit être fait pour qu’elles puissent s’épanouir pleinement. Ainsi vous devez prendre compte de la superficie. En général, l’espace minimum attribué à une poule est de 1 m² à 2 m². Donc si vous souhaitez avoir un cheptel de 10 poules, il vous faudra prévoir un espace assez grand pour les recevoir. Outre l’espace de vie, il faut également prévoir l’emplacement du poulailler.

Pour assurer la santé de vos poules, leur cabanon ne doit pas être ni trop exposé à l’air ni au soleil. Ainsi, vous devriez déterminer un lieu idéal pour ce faire. Si certaines personnes préfèrent élever leurs poules en plein air, d’autres n’ont pas le choix et sont obligés de placer le poulailler sur une terrasse. Souvent, des aménagements annexes sont à prévoir afin d’assurer le bien-être des animaux. Dans tous les cas, n’oubliez pas d’assurer la sécurité de vos gallinacés.

Faire le choix du matériau, une étape qui dépend du budget

Qui dit construction dit budget et le choix des matériaux impacte lourdement sur ce dernier. Si le béton et parpaing ont des vertus de solidité, leur choix implique de gros travaux ainsi que des coûts assez élevés. Ce qui nous amène à nous retourner vers le bois. L’avantage est que vous pouvez le travailler facilement et rapidement. D’ailleurs, vous pouvez assurer toutes les étapes sans faire appel à une entreprise.

Si la cabane pour poules en bois est aussi plébiscitée, c’est parce qu’elle est écologique. Elle a la vertu de rafraîchir en été et réchauffer en hiver. Si besoin, vous n’avez qu’à installer un matériau isolant. Qui plus est, un poulailler en bois est modulable et peut très bien être déplacé selon vos envies. Ainsi, si vous déménagez, vous pouvez l’emmener avec vous. Une fois que votre choix est fait, vous pouvez rechercher des plans sur internet en notant les dimensions et la démarche à suivre.

Assembler les éléments indispensables à la conception du poulailler, une étape non négligeable

Une fois que vous avez pris en compte les dimensions qui correspondent à vos besoins ainsi que les matériaux et accessoires nécessaires à la réalisation, passez à la réalisation. Pour faciliter votre tâche, mettez le plan sur papier et préparez votre matériel de bricolage. Cela vous évitera de perdre du temps.

Dès que les matériaux vous seront parvenus, commencez par préparer la base. Assemblez un à un le plancher, la trappe, la toiture, la clôture ainsi que la grille de ventilation. Les portes et fenêtres doivent aussi être assemblées préalablement. Une fois que vous êtes satisfait du résultat, appliquez de la lasure ou un produit qui protège les poules des petites bêtes. Quand tout est bien séché, montez le tout en suivant les instructions DIY ou en vous référant aux manuels dédiés à cet effet.

Pour ne pas avoir à être obligé de déplacer le poulailler une fois construit, faites le montage à l’endroit où vous allez le laisser. N’oubliez pas de fixer les enclos ou la clôture qui permettra à vos poules de se balader en toute liberté et sécurité dans leur abri. Il en est de même pour les pondoirs, abreuvoirs et mangeoires. Et si vous le souhaitez, vous pouvez peindre la toiture avec la couleur de votre choix.

En bref, telles sont les étapes à suivre pour construire un poulailler fait maison. Si vous ne sautez aucune étape et que vous avez un talent inné pour le bricolage, votre cabanon pour poules sera à l’image de ceux vendus par les plus grandes marques.